Un amour fictif

Nouveau serveur : http://tomthomaskrebs.blogspot.com

vendredi 12 juin

Etude du personnage de Simon Calmat dans le film Welcome de Philippe Lioret

872263532

Un film de Philippe Lioret, un scénario de P. Lioret, Emmanuel Courcol et Olivier Adam.

Plusieurs personnages important parcourent ce film. Bilal, Mîna, Marion... Il me semble que tous ces personnages servent la destinée d'un seul personnage, celui de Simon Calmat. Je vais étudier comment.

A partir de son apparition, on note que tout ce qui est autours de Simon sert à extérioriser ses sentiments profonds. C’est un travail d’orfèvre qui a été exécuté dans toute l’écriture du scénario. Ainsi, après la disparition de Bilal, le film va s’attarder sans problèmes sur le personnage de Simon, sans que le récit n’en souffre. Sans non plus qu’on ait besoin de définir un nouveau personnage principal, comme dans Psychose, d’Alfred Hitchcock. On en vient à se demander si tout le début du film, avant la page 23 du scénario du 21 mai 2008, n’est pas une introduction.

Bilal arrive au point d’avoir ce qu’il cherche, et il perd tout, même l’image de son objectif (la photo de sa copine déchirée par un policier). Il ne perd pas espoir, et décide de traverser la manche. Il va à la piscine… et Simon entre en scène.

Pendant la suite du film, Simon va se mouvoir. Il va donner plein de choses, et plein d’objets vont entrer en relation avec son destin.

Le premier objet qui entre en contact avec lui, c'est un flacon de parfum presque vide. Il apparaît après qu'on a vu une confrontation entre lui et sa femme : il suggère ce que souhaite Simon, ainsi que tout ce qui s'est passé entre eux deux.

photos_welcome_9_bigLe deuxième objet à entrer au contact de Simon, c'est la bague de sa femme. Cette bague va avoir un destin particulier. Observons le.

Simon la découvre dans le canapé, en le tirant pour que Bilal et Zoran puissent dormir. Il la garde ensuite dans son lit. Il la regarde au moment où Mîna (petite amie de Bilal) appelle.

Lorsque Bilal va partir, Simon va lui donner de force la bague : si lui ça n'a pas marché, il veut que ça marche pour Bilal. Mais la mer la lui ramène. C'est à Simon d'agir. Il va franchir la manche pour Bilal, pour donner la bague à Mîna. Cette dernière va la refuser. Elle doit revenir à son propriétaire : Marion.

 

 

Un autre objets va avoir une valeur symbolique : il s'agit de sa médaille d'or. Volée par Zoran, un immigré que Simon a recueilli avec Bilal, elle ne lui sera rendue par la police qu'une fois qu'il sera passé au stade supérieur : Alors, il accueillais les immigré pour que sa femme ne le quitte pas ; elle lui sera rendu lorsque ce sera lui qui ne voudra plus perdre sa femme. Simon dira à la police l'avoir donné, dédouanant ainsi le passeur. Lorsque l’on voit le film, cette médaille est rendue presque entre deux portes.

Hormis ses objets, il y a aussi des personnages qui vont entrer dans son destin. Il ne va pas spécialement leur donner une importance. Il est maître nageur, et de ce fait, il va donner des cours. Des cours privés tout d’abord. Hormis ceux qu’il va donner à Bilal, il va en donner à un enfant de six ans qui apprend à nager la brasse, mais qui n’a pas de technique ; il va aussi en donner à un adolescent qui veut nager le crawl, mais qui a encore un peu de mal avec la technique ; Enfin, il va donner le temps d’un instant un cours d’aérobic à des grands-mères, ‘mamies à bonnets’.

Ces quatre cours (l’enfant en prend deux) ne sont pas placés n’importe où. A chaque fois, c'est avant de récupérer Bilal dans un état dramatique que ces cours ont lieu. On remarque qu'une fois que Bilal a disparu, Simon ne sera plus dans la piscine. Quelque part, en tant que maître nageur, il donne surtout des cours de technique. Après ce moment là, il n'y a plus de technique à apprendre.

Le môme de 6 ans précède l'arrivée de Bilal. Ensuite, il va jeter Bilal, puis il va donner un cour d'aérobic. Après, alors que Bilal revient avec acharnement, il va arrêter de donner un cour à l'adolescent pour le reprendre en main. Lorsque Bilal se fait récupérer la première fois, Simon va donner cour au gosse du début.

On voit que le rapport entre Simon et les personnages qui l'entoure n'est pas fait au hasard. Les personnages qu'il va croiser dans la piscine sont le reflet de son état d'esprit. Même Alain, qui envoie une seule réplique à Bilal, en lui proposant le café, sert à extérioriser ce que pense Simon.

1814379275

On peut encore creuser dans le scénario pour trouver plein de choses. Le scénario a été écrit avec tellement d'amour que chacune de ces choses, chacun de ces angles d'attaque sont tous justes. Par exemple, comment Simon détache-t-il Bilal du groupe d'immigrants qui veulent prendre une douche. C'est Bilal qui force un peu la main de Simon. En même temps, Simon le choisi (l'élit...), et en même temps, c'est le premier lien entre eux, un lien fort. Dès que Bilal peut entrer, il est coupé du reste des migrants. Simon l'a élu : ils ne pourront plus se quitter.

Un homme comme Simon Calmat qui a une caractérisation aussi monotone (il ne veut pas faire d'effort, au début du film, et il souhaite continuer un train-train petit bourgeois) est présenté en contraste avec un jeune qui n'a rien à perdre et qui fait tout pour se dépasser, pour une histoire qui n'est pas 'encore' commencée. Le spectateur est pris par l'énergie de Bilal, ce qui laisse le temps de placer de façon pointilliste la caractérisation de Simon. Mais bien sur, il n'y a pas que le scénario qui caractérise un personnage. Il y a aussi le réalisateur et l'acteur... en l'occurence, Vincent Lindon.

photos_welcome_6_big

Enfin, voici le trailer :


Welcome - Bande-annonce (Vincent Lindon)

Posté par tomthomas à 16:10 - films - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,

Commentaires

Poster un commentaire